mardi 15 mai 2018

comment les astronomes couillonnèrent les astrologues avec la précession du zodiaque










Janvier 2011, une campagne médiatique planétaire occupait toutes les publications sur le thème "votre signe a changé de signe". Faisant suite aux déclarations d'un astronome américain, Park Kundle, quêtant de l'argent pour la création d'un observatoire à Mineapolis. Au plan mondial aucun astrologue ne fut en mesure de formuler des objections sérieuses. Pourtant elles existent. Car les signes sidéraux n'ont pas bougé. Ce bobard était mis au point en janvier 1657 par le RP jésuite Jacques de Billy, dans son livre "Le Tombeau de l'Astrologie Judiciaire". En cours de réédition. Le bluff consistait à faire précessionner le zodiaque. Ce qui n'est pas possible, puisque la précession concerne la Terre. De 1951 à 1978 Paul Couderc, astronome de l'observatoire de Paris, reprenait à son compte ce mensonge, dans les préliminaires astronomiques de son Que sais-je? de l'astrologie. En se payant la tête, en droits d'auteur, de ses nombreux lecteurs. De 1657, à 2011, le Révérend Père Jésuite Jacques de Billy faisait ainsi des émules.

Le gag de 1657 était dirigé contre l'évêque de Soissons, Charles de Bourlon. Pas très chrétien, de la part d'un père Jésuite, de se payer ainsi la tête d'un prélat en lui dédicaçant un livre, au motif de la culture scientifique revendiquée par l'évêque. Une preuve, s'il en fallait, que les bluffs bien élaborés ont de l'avenir.