samedi 24 novembre 2018

ÉTUDES UNIVERSITAIRES SUR LA MARGINALISATION DE L'ASTROLOGIE EN EUROPE


MARGINALISATION DE L’ASTROLOGIE

A l’heure où les escrocs inventent des attributs lacano freudiens aux planètes afin de relancer leurs activités périclitantes, comme le carambouilleur A l’un de Si vrai ou de Si Faux. Ou encore lorsque des aveugles de la voyance, réunis sous les 4 lettres inad, prétendent informer le crédule des limites de l’astrologie en faisant gonfler le matelas de leurs comptes en banque en propageant des mensonges. Les études universitaires internationales sortent les unes, après les autres, sur la réalité de la marginalisation de l’astrologie en Europe.

On doit à deux chercheurs, l’un japonais Hiro Hirai, l’autre néerlandais Rienk Vermij, la publication de 4 sujets de recherche dans la revue Early Science and Medecine –science et médecine des débuts des premiers âges- éditions datées 2017 et 2018.

 Au menu :
-Déclin de l’astrologie à l’université de Valence et le rôle des novateurs espagnols
Le renouveau de l’astrologie en Europe est d‘origine arabe, lors de la période de la Renaissance. Avec la contamination intellectuelle des faux ouvrages (pseudo Ptolémée notamment). Les Maures, anciens occupants de l’Espagne furent chassés lors de la Reconquista par les Rois Catholiques Isabel et Ferdinand. Les idées astrologiques furent aussi évacuées de l’enseignement.

-Le paradoxe jésuitique : autorité intellectuelle, pouvoir politique et marginalisation de l’astrologie dans le Portugal Moderne. C’est l’autre face du discours du révérend père Jacques de Billy, dans son livre Le Tombeau de l’Astrologie Judiciaire. Livre dans lequel le révérend père Jésuite mort à Dijon recommande d’étrangler les astrologues afin qu’ils cessent de nuire, à la population, dans la société.

-Marginalisation de l’astrologie au XVIIe siècle en Ecosse. Les idées de Robert Fludd en faveur de l’astrologie frappées par la décadence

-Entre astrologie et théorie Copernicienne : Morin-Gassendi-Boulliau
Astroemail travaille actuellement, depuis plus d’un trimestre, sur la réédition commentée en français moderne de la biographie de Gassendi, la seule qui fit autorité un siècle après son décès. Notamment l’échange de lettres Morin Gassendi lors de la mort du prieur de la Valette, lorsque les anciens amis de Morin découvrirent l’ampleur de sa tromperie pour obtenir les 20 000 livres du Prix des Longitudes refusé par Richelieu, mais accordé par Mazarin pour des motifs politiques. Obtenir l’appui de Port Royal pendant la période de la Fronde, avec le soutien de Monsieur, le duc d’Orléans frère de Louis XIII. Morin mangeait à tous les râteliers pourvu que ça paie.

Les études sont en anglais, voici l’adresse pour vous les procurer.